Abandon de la voir rapide Oloron-Lescar, mais pas de la déviation...

Communiqué de presse du 27/09/2021

Les élus de la CCHB ont eu le bon sens de se déclarer contre le projet de voie rapide Oloron-Lescar lors du Conseil Communautaire du 23 septembre 2021.

Ce projet d’aménagement routier s’avère en effet démesuré, obsolète et hors de prix. En particulier cet axe routier pensé il y a 40 ans, ne correspond plus du tout à la réalité et aux besoins de notre territoire. La réalisation de ce projet inutile entrainerait une importante destruction de l’environnement et une pollution majeure de l’air et des sols.


L’Association Protection Haut-Béarn Environnement prend acte de cette décision et s’en félicite.


En revanche, PHBE s’étonne et regrette que la même logique ne soit pas appliquée au projet de déviation d’Oloron qui présente les mêmes caractéristiques de démesure, d’obsolescence, de coût hors de contrôle et de grave menace pour l'environnement et la santé de la population.

De plus, le chantage fait aux élus et aux habitants de la vallée d’Aspe, à qui l’on refuse la sécurisation de leurs villages tant que la déviation d’Oloron n’est pas construite, est injuste et intolérable.


Enfin, alors que le Conseil Départemental a suggéré, la semaine dernière, une contribution financière de la CCHB pour la construction de la déviation - dont le coût dépassera les 100 millions d’euros pour 3,5 km - il est impensable que la CCHB ai pu aujourd’hui se déclarer en faveur du projet, en omettant totalement de préciser le montant à hauteur duquel elle entend participer, ni comment elle envisage de le financer.


Une fois de plus, force est de constater la confusion et le manque de solidité qui caractérise ce projet de déviation d’Oloron.

Plus que jamais l’Association Protection Haut-Béarn Environnement demande que soit instauré un moratoire qui permette à l’ensemble des acteurs de reprendre au calme et au propre ce projet si mal engagé.

0 commentaire