top of page

Lettre à M. Le Maire d'Oloron au sujet de la préservation de nos forêts

Envoyée le 15/11/2021

Monsieur le Maire,


Vous vous apprêtez à signer un contrat pour l’exploitation forestière qui engagera la commune d’Oloron Sainte-Marie pour une durée de 20 ans.


Cet engagement dépasse largement la durée pour laquelle vous avez été mandaté et votre responsabilité en est d’autant plus grande.


Vous avez l’expérience de la difficulté de sortir des mauvais choix effectués par une majorité précédente avec les projets de carrières du Bager et de Soeix. Ne faite pas la même erreur !


Vous avez été élu sur un projet de démocratie participative. Vous devez donc prendre le temps de consulter et mieux encore d’écouter les citoyens dont vous êtes le représentant. Nous vous demandons formellement de surseoir cette signature de contrat d’une année.


Nous vous demandons également de créer un groupe de travail qui rassemblera en plus des élus et des organismes officiels, toutes les associations de protection de l’environnement, l’ensemble de la filière bois et les acteurs du tourisme. D’une manière générale toutes personnes morales ou physiques intéressées par l’avenir de nos forêt.


Dans le cadre de votre fonction de Président de la CCHB, vous n’êtes pas sans ignorer l’élaboration de l’ENDAVAN, du SCOT puis du PLUI qui doit être l'occasion de débattre de la gestion de nos forêts. Signer un contrat en amont serait un déni de démocratie.


Cette forêt que nous devons défendre, ainsi que les trames vertes et bleus dont elle fait partie, est un des biens les plus précieux que nous possédons. Peut-être serait-il plus juste de dire « que posséderons les générations à venir ».

Les arbres centenaires et millénaires du futur sont ceux que vous ne couperez pas aujourd’hui.


Vous donnez actuellement une valeur à notre domaine forestier de 75.000 euros par an. Ceci est un bien petit bénéfice ! Ces opérations enrichissent surtout des gros négociateurs de bois et l’économie chinoise et internationale, au détriment de notre filière bois locale.


Vous ne pourrez pas dire « je ne le savais pas », question que vous poseront vos petits enfants mais peut-être, aussi la justice !


La France a été poursuivi pour inaction en matière de lutte contre le réchauffement climatique (l’Affaire du siècle). L’État est reconnu responsable par un jugement du 3 février 2021 par le tribunal administratif de Paris et reconnais l’existence d’un préjudice écologique lié au changement climatique. Des plaintes seront peut-être déposées demain contre les mairies qui n’ont pas pris en

compte ces problèmes urgents et vitaux.


Le rapport du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) de cette année 2021 est inquiétant. Il reconnaît la responsabilité humaine (et donc celle des décideurs) sur le réchauffement climatique.


Le 2 novembre 2021, à la COP 26 de Glasgow, a été annoncé un premier accord sur « la gouvernance mondiale des forêts » !


L’Agence de l’eau Adour-Garonne prévoit une réduction de 50 % de l’eau à l’horizon 2050. Cette déclaration est alarmante. Elle devrait conduire le Conseil Municipal à prendre des mesures concrètes et immédiates. Ces mesures concernent en premier lieu la forêt qui est un élément essentiel dans la capture et la rétention de cette eau qui nous sera indispensable dans les années à venir.


Un rapport mondial sur la chute de la biodiversité de 1500 pages préparé par l’Ipbes (organisme de l’ONU) est lui aussi alarmant. Il annonce au monde qu’une « sixième extinction » est en cours !


Certains voient dans ces annonces une grave menace pour la survie de l’humanité.


« Les preuves accablantes, contenues dans l’évaluation globale de l’Ipbes obtenues à partir d’un large éventail de domaines de connaissances, présentent un panorama inquiétant. La santé des écosystèmes dont nous dépendons, ainsi que toutes les autres espèces, se dégrade plus vite que jamais. Nous sommes en train d’éroder les fondements mêmes de nos économies, nos moyens de

subsistance, la sécurité alimentaire, la santé et la qualité de vie dans le monde entier. »


Nos forêts Oloronaises sont un trésor pour la réponse qu'elles apportent à ces trois grands problèmes que sont le réchauffement climatique, la raréfaction de l’eau et la chute de la biodiversité. Il en va de votre responsabilité d’en prendre soin.


M. Uthurry, quel Maire serez-vous ? Comment aurez-vous collaboré à la sauvegarde de l’environnement et de l’humanité ?


Nous vous demandons de prendre en compte cette demande qui est soutenue par de nombreux collectifs, associations et citoyens auprès de nos représentants politiques.


Nous vous demandons de mettre en place une vraie consultation citoyenne avant de signer un contrat d’exploitation de nos forêts.


Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.


Pour l’Association PHBE, son Président, Sébastien De Truchis.

0 commentaire
bottom of page