Sauvons les forêts d’Oloron !

Communiqué de presse du 13/10/2021, co-rédigé avec l'ACCOB.


La mairie d’Oloron s’apprête à signer un contrat de 20 ans pour l’aménagement de notre forêt communale. La signature de ce contrat d’exploitation va se faire sans prise de recul et sans tenir compte de l’avis et de l’expertise des organismes de protection de l’environnement. Il engage la ville pour une durée de 20 ans.

Ce piège de la décision rapide que l’on regrette mais qui nous engage, le maire d’Oloron le connait bien. Il est actuellement pris dans ce piège sur le dossier des carrières, en faveur duquel la ville s’est engagée il y a 7 ans et dont elle n’est aujourd’hui pas capable de sortir, bien que ce projet ne soit plus soutenu par les élus conscients des graves menaces qu’il fait peser sur l’environnement et la

tranquillité des riverains.


Nos associations demandent que notre forêt communale, fantastique réserve de biodiversité, véritable poumon du Piémont, ressource économique et joyaux de notre patrimoine ne subisse pas le même sort et ne soit pas expédiées comme affaire courante, ni bradée aux promoteurs les plus offrants quelles que soient leurs intentions.


Le contrat lui-même serait signé pour 20 ans, mais les dégâts potentiels sur notre forêt mettront des siècles à se réparer. Pire : nos charpentiers manquent de bois d’oeuvre et nous nous apprêtons à couper nos propres arbres pour les envoyer en Chine !


Pourtant les mesures d’ajustements du projet et les contre-propositions sérieuses ne manquent pas, mais les acteurs reconnus de la protection de l’environnement et de l’administration des forêts que nous sommes ne sont pas écoutés.


Le projet ne tient pas compte de l’adaptation au changement climatique, l’objectif d’industrialisation de la forêt n’est pas questionné, aucune réunion publique n’a été organisée et la population n’est pas informée de ce qui se joue.

Les retombées économiques réelles ne sont pas chiffrées, entre les revenus de la concession et le coût de l’accompagnement (remise en état des routes et des aménagements), il n’est même pas certain que cette opération soit financièrement avantageuse pour la commune.


L’impact sur l’emploi et l’économie locale est parfaitement inconnu.


Nous demandons donc au maire d’Oloron, de prendre ses responsabilités et de protéger notre forêt du risque imminent de pillage et de destruction que ce contrat signé à la va-vite lui fait courir.

Nous demandons au maire d’Oloron de repousser officiellement la signature de ce contrat d’exploitation de 12 mois.


Cette décision sage et pragmatique permettra à la commune, aux habitantes et aux habitants, aux associations de protection de l’environnement et à l’ONF de se réunir, de collaborer et d’étudier ensemble tous les aspects et toutes les options d’un projet dont les conséquences vont toucher notre patrimoine naturel et forestier pour le siècle à venir.


Sébastien De Truchis (Président de PHBE) et Jean Claude Dutter (Président de l’ACCOB)

0 commentaire